Hassan BOUHIA

Biographie

Né en 1947, l’artiste Hassan BOUHIA est titulaire d’un diplôme d’ingénieur en génie civil et bâtiment de l’école  Mohammedia  d’ingénieurs de Rabat .Il est entré dans le mode de l’art plastique il y a une dizaine d’années (travail sur toile, sculpture). Cependant, il a dessiné très tôt, soit au crayon soit au pinceau, ce qui apparaît au premier regard comme l’expression spontanée d’états d’âme vécus sur le moment.

Depuis plus de 40 ans, il n’a cessé de tracer lignes et courbes, créateur de formes s’il en est. Il trace les impressions du moment sur ses carnets de voyage. En dessinant des formes et en traçant des lignes, il cherche à atteindre un modèle de perfection.

Les œuvres de  Hassan BOUHIA sont emplies d’une fraîcheur et d’une spontanéité, qui contrastent merveilleusement avec leur valeur esthétique irréprochable. La dextérité et le doigté de ce professionnel, hors-pair, totalement épris de passion pour son art, trahit indéniablement sa quête d’excellence. L’ingénieur et l’artiste fusionnent pour ne plus faire qu’un.

Les tableaux du plasticien traduisent une volonté d’abstraction sensitive et reflètent l’inspiration du moment, dictée par des réminiscences et des rêves qui reviennent de loin. Véritable enchantement pour les sens, ils envoûtent le regard.

Les formes harmonieuses se dessinent dans des courbes entrelacées, suivants un mouvement géométrique, pour peupler l’espace de la toile. L’œil suit ce tourbillon et s’y perd. La rigueur des lignes témoigne d’une quête continue de perfection. La représentation graphique démontre une évolution des lignes, à travers leur enchevêtrement émotionnel.

Le travail du fond de la  toile vierge qu’il va traiter est une superposition de couches de matières et de couleurs, qui donnent une grande densité sensorielle  et plastique, d’autant plus que Hassan Bouhia a mis au point une technique qui génère des craquelures aléatoires (à travers la réaction des matières à la chaleur), dont il va se saisir pour laisser vagabonder sa main.

Au niveau du graphisme, son art demeure expressionniste et fait passablement écho à l’abstraction lyrique américaine des années 50. L’artiste, qui serait le descendant du mouvement musicaliste, a séjourné en Europe, en Afrique du nord, au Moyen-Orient et aux Etats –Unis d’Amérique. Il vit et travaille à Casablanca.